Les NQC – édition du 1er octobre 2020

Le mot du directeur 

Chers membres,

Comme toujours je vous souhaite en forme et en santé. J’espère que vous recevez avec le plus de sérénité possible l’annonce de l’arrivée de la deuxième vague de cette pandémie qui nous affecte depuis plus de six mois maintenant.

 

Pour ma part, j’aimerais vous partager ma perplexité devant la communication des mesures prises par la santé publique et le Gouvernement alors qu’ils désignent la région montréalaise « zone rouge ».

 

D’une part, on nous livre un message simple : en « zone rouge » sauf pour le travail et l’école vous devez rester à la maison et limiter vos contacts à moins que cela soit vraiment nécessaire. D’autre part, on procède à la fermeture des bars, des cinémas, des bibliothèques et des salles de spectacles etc. alors que pour l’instant, les salles d’entraînement et les spas peuvent poursuivre leurs activités dans le respect des mesures de distanciation sociale. Le tout sans plus d’explication.

 

Bien que je comprenne qu’on ne veuille pas reprendre les mesures drastiques de la première vague et que je ne le souhaite pas non plus, je crois que nous devons nous attendre à un confinement à rebours pour faire face à cette deuxième vague.

 

C’est pourquoi, même si les résultats de notre sondage maison sur l’appréciation des mesures sanitaires que nous avons prises au Centre sont des plus positifs, nous devons poursuivre nos activités en gardant en tête la gestion du risque et le principe de précaution. C’est pourquoi vous trouverez dans ce bulletin l’annonce de mesures qui pourront vous paraître comme un retour en arrière, mais soyez assurés que ces décisions ont été prises avec l’aval de notre comité scientifique.

 

Que l’on soit d’accord ou non avec les explications que nous donnent les autorités de la santé publique, force est de constater qu’avec l’arrivée de cette deuxième vague nous devons accepter que les mesures changent rapidement selon l’évolution de la situation. La seule assurance que je peux vous donner à ce moment-ci est mon intention de vous informer le plus rapidement possible et en toute transparence des effets de celles-ci sur les activités du Centre.

 

J’espère simplement que tout comme ce fût le cas lors de la première vague, vous saurez faire preuve de compréhension et d’indulgence car nous sommes tous affectés à la fois dans nos vies professionnelles mais aussi dans nos vies personnelles par cette foutue pandémie.

 

En terminant, fidèle à mon habitude laissez-moi vous citer encore une fois Nelson Mandela :

 

« Nous travaillerons ensemble pour soutenir le courage là où il y a la peur, pour encourager la négociation là où il y a le conflit, et donner l’espoir là où règne le désespoir. »

 

C’est ce que je nous souhaite,

Prenez bien soin de vous et des vôtres.

Éric Sinotte

 

Zone rouge – atténuation des risques – Phase 1

La grande région de Montréal a été déclarée zone rouge le 28 septembre dernier en raison de la pandémie.  Des mesures plus restrictives déterminées par la Santé publique s’appliquent donc à compter du 1er octobre 2020.  Le Centre ÉPIC est en mesure de poursuivre ses activités et entraînements.  Toutefois, des mesures d’atténuation des risques pour nos membres doivent être déployées compte tenu de la hausse importante de propagation du virus au sein de la population.   Nos nouvelles restrictions visent en particulier, dans un premier temps, les pratiques ou lieux où la distanciation n’est pas garantie.  Ces restrictions ont été approuvées par le comité scientifique qui gouverne la détermination de nos mesures sanitaires.

1)  Fermeture des vestiaires :

Le Centre se doit d’interrompre l’accès aux vestiaires avant et après les entraînements, sauf pour les membres inscrits à des cours à la piscine.  La dernière journée où l’accès aux vestiaires sera permise est le dimanche 4 octobre.

 

Des mesures sanitaires à la hauteur de vos attentes

Vous avez été nombreux – très nombreux ! – à répondre à notre sondage du 25 septembre dernier, soit plus de 700.  Nous vous remercions pour votre généreuse participation.

Nous sommes particulièrement touchés par votre très grande appréciation du cadre sanitaire que nous déployons depuis la reprise des entraînements en intérieur, le 24 août dernier.   À 90%, autant pour les membres qui n’ont pas repris l’entraînement que pour ceux qui se sont inscrits à des entraînements, vous considérez que nos mesures sont suffisantes.  Nous constatons que plusieurs parmi vous, malgré les mesures sanitaires et votre appréciation quant à celles-ci, font le choix de ne pas venir vous entraîner en raison du contexte.

À 92%, vous considérez que la signalisation est adéquate mais nous comptons tenir compte des observations dans les commentaires pour améliorer celles-ci.  Le bulletin électronique « Les Nouvelles qui courent » est manifestement un canal de communication que vous appréciez puisque les répondants lisent notre bulletin à raison de 98% et que ce dernier a été votre principale source d’information quant à nos mesures Covid-19.  Merci quant à votre appréciation de nos communications en cette période difficile puisque 95% parmi vous considérez avoir été bien informé de l’évolution de la situation.

Ceci étant, vos (très) nombreux commentaires nous font part de situations.  Si vous exprimez votre très grande satisfaction à l’endroit de nos mesures sanitaires, plusieurs parmi vous déplorez le comportement d’autres membres quant au respect de celles-ci.  Voilà qui nous renvoie à la responsabilité partagée que nous prônons depuis la reprise des activités.  Nous faisons tout en notre possible pour minimiser le risque pour vous, pour nos employés, pour autrui.  Nous continuons d’encourager et d’exiger un comportement socialement responsable de la part de tous afin que nous puissions garder nos activités en opération.

Pour la suite des choses, il est important de rappeler certains principes fondamentaux quant aux pratiques à adopter et au code de vie à l’intérieur du Centre ÉPIC.

 

Faut-il le rappeler….

La lecture de certaines interrogations dans les commentaires nous interpelle.   Prenons  quelques instants pour apporter, à nouveau, certaines précisions:

  • L’inscription aux entraînements – y compris à la salle de musculation – est requise en fonction d’une exigence de la Santé publique qui nous demande de conserver un registre permettant d’identifier les personnes qui auraient été en contact les unes avec les autres à une date et une heure précise.   Pour les gens intéressés par la salle de musculation, vous vous inscrivez à une période d’accès à la salle de 50 minutes.  Et pour les fins du registre et pour toutes les raisons de mesures sanitaires, on ne peut allègrement se déplacer d’un cours à un autre, d’un entraînement à un autre.
  • L’inscription aux entraînements se fait de façon électronique via notre portail Date de choix.

 

Nouvelle podologue

Le Centre ÉPIC a le plaisir d’accueillir Mme Linda Martel comme podologue diplômée avec plus de 13 ans d’expérience, dont 9 ans à la Clinique Simoni.  Elle a également pratiqué simultanément pendant une dizaine d’année en résidence pour personnes âgées autonomes, en soins à domicile de même qu’à son bureau.  Forte de cette expérience, Mme Martel souhaite vous faire profiter de soins minutieux et professionnels afin que vos pieds soient en bonne santé.

 

Prochaine édition des NQC 

La prochaine édition des NQC sera le 15 octobre prochain. Vous n’avez pas reçu cette édition des NQC par courriel ? N’hésitez pas à communiquer avec l’accueil (info@centreepic.org) pour que nous puissions apporter les ajustements appropriés.

Bonne lecture !