Recherche clinique

Les axes de recherche au Centre ÉPIC de l’Institut de Cardiologie de Montréal

Une équipe de chercheurs de différentes spécialités (cardiologie, nutrition, science de l’exercice et gestion du stress) travaille sur différentes thématiques s’adressant à la fois aux personnes sans maladies cardiaques, aux personnes avec plusieurs facteurs de risques (prévention primaire) et aux personnes avec des maladies cardiaques (prévention secondaire).

Projets en cours

Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause mortalité au monde. Par contre, adopter de saines habitudes de vie diminue grandement le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Il est donc important d’identifier de telles habitudes de vie, dans le but d’améliorer l’état de santé cardiovasculaire et de prévenir les maladies. Cet enjeu est d’autant plus important considérant que neuf canadiens sur dix vivent avec au moins un facteur de risque associé aux maladies cardiovasculaires.

Projet PERIOD (Fonction cognitive, oxygénation cérébrale et périodisation de l’entrainement chez les patients coronariens)

Les but de ce projet est de savoir si : 1) l’apport d’oxygène et de sang au cerveau pendant des exercices  de différentes intensité (30, 70 % et maximal) et les fonctions cognitives (mémoire, vitesse de réponse, etc…) sont différentes entre des patients avec une maladie coronarienne et des personnes de même âge sans maladie cardiaque. 2)  parmi deux types d’entraînements périodisés utilisant des intervalles intenses, lequel améliore plus l’apport d’oxygène et de sang au cerveau et les fonctions cognitives (mémoire, vitesse de réponse, etc…) chez ces personnes avec une maladie coronarienne.

Pour plus de détails : Julie Lalongé poste 4259 ou Maxime Boidin poste 4272
 
 
Projet COGNETIC (Fonction cognitive, oxygénation cérébrale et exercice chez les patients insuffisants cardiaques)

Les but de ce projet est de savoir si : 1) l’apport d’oxygène et de sang au cerveau pendant des exercices  de différentes intensité (30, 70 % et maximal) et les fonctions cognitives (mémoire, vitesse de réponse, etc…) sont différentes entre des patients avec une insuffisance cardiaque et des personnes de même âge sans maladie cardiaque. 2)  un entraînement par intervalle intense améliore plus l’apport d’oxygène et de sang au cerveau et les fonctions cognitives (mémoire, vitesse de réponse, etc…) chez ces personnes avec une insuffisance cardiaque par rapport à un entraînement aérobie d’intensité modérée.

Pour plus de détails : Julie Lalongé poste 4259 ou Dre Paula Ribeiro poste 4272
 
 
Projet sauna bain glacé

Ce projet a pour but de définir si la pratique du sauna suivi d’un bain d’eau glacée représente des risques de complications cardiaques (chute de tension, troubles du rythme, etc.) chez des personnes sans maladie cardiaque dans un premier temps, puis avec des maladies cardiaques dans une seconde phase. Grâce à la fondation, nous bénéficions d’un système portatif de bain glacé (+4°C) (I Cool, Australie).
 
 
Projet sauna et santé cardiovasculaire (Dr Daniel Gagnon)

Une utilisation fréquente du sauna pourrait représenter une habitude de vie qui est bénéfique pour la santé cardiovasculaire. D’ailleurs, une étude a récemment identifié qu’une utilisation fréquente du sauna est associée avec un taux de mortalité cardiovasculaire réduit. Le projet « sauna et santé cardiovasculaire » a pour but d’évaluer les adaptations physiologiques qui sous-tendent les bienfaits du sauna. Lorsque nous nous exposons à la chaleur, des réponses physiologiques sont engendrées pour assurer un bon contrôle de la température corporelle. Par contre, ces réponses pourraient également entraînées des bienfaits pour la santé du cœur, des vaisseaux sanguins et du système nerveux autonome. Dans le cadre du projet de recherche, des études sont effectuées sur des volontaires sains ainsi que sur des volontaires atteints de maladies cardiovasculaires. Des mesures de la fonction cardiaque, de la santé des vaisseaux sanguins et de l’état du système nerveux autonome sont évaluées avant, pendant et suite à une période d’utilisation fréquente du sauna. Ces études détermineront si le sauna est une habitude de vie recommandable pour la prévention des maladies cardiovasculaires.
 
 
Prévention des troubles cognitifs associés aux maladies cardiovasculaires et bienfaits de l’entraînement physique sur la santé cognitive (Dr Louis Bherer)

La Fondation ÉPIC permettra l’installation du laboratoire du Dr. Bherer. L’équipe du Dr Bherer regroupe une équipe d’une vingtaine d’étudiants, chercheurs et associés de recherche qui s’intéressent au déclin cognitif associé au vieillissement normal et aux maladies cardiovasculaires ainsi qu’aux bienfaits du style de vie et des activités stimulantes sur la cognition des aînés. L’équipe du Dr Bherer étudiera les bénéfices de l’activité physique et de la nutrition pour ralentir et prévenir les déficits cognitifs associés aux maladies cardiovasculaires.